Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu pratique | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Mairie de Couzon au Mont d'or

Menu principal

Rechercher sur la site

AccueilHistoire et patrimoine > MonumentsMaisons présentant un intérêt

Imprimer

Maisons présentant un intérêt

 


- Au n°12 de la rue de l’Ecoran, un blason qui pourrait être celui de la famille Pupil, voire même celui de la famille « Advillon » qui avait le même. En face, au n° 13-15, était la maison du notaire Lambert Armand. Habiteront ici par la suite, les familles Thomasset-Pralong-Sabran. Vers 1952, cette importante maison sera vendue en copropriété.

- La rue Philibert Gaillard, anciennement appelée Grande Charrière, puis rue des Ecoles, présente encore au n°7 et au n°10, les deux seuls « treuils » qui restent sous les toits. Ils servaient à monter le foin pour l’hiver au grenier.

- Le bas des maisons étaient souvent réservés à une écurie comme au n°17-21, ancien domaine où résidait Bezian Arroy, Chanoine de l’Ile Barbe et Précepteur de l’Archevêque Camille de Neuville. Au n°19, dans les années 50, le dernier tisseur de Couzon avait son atelier.

- Derrière la porte bien délabrée du n°21, la pompe de l’unique puit dont la source ne tarissait jamais, même par grande sécheresse, est l’unique vestige d’un passé révolu. C’était le seul recours des habitants du quartier lorsque l’eau ne coulait plus au robinet jusque dans les années 1955 !

- En face, au n°30, un passage en terre battue dessert un authentique habitat ancien ! Il allait jusqu’au Château « Sabran » lorsque la voie ferrée n’existait pas.

- Plus loin, l’impasse de la Mousse doit son nom, non pas à l’humidité de la rue, mais à un propriétaire qui demeurait en ces lieux.