Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu pratique | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Mairie de Couzon au Mont d'or

Menu principal

Rechercher sur la site

Imprimer

La Viarde

 

Au XVI, La Maison de la Viarde appartenait à Louis de Rochefort. Trois Louis de Rochefort se succèderont. Le dernier lègue le domaine à sa sœur Marianne de Coignet. C’est sa petite fille Catherine de Harenc de la Condemine qui en héritera en 1738. Elle décède en 1790 à Couzon.

En 1793, ses biens reviendront à son neveu M. de Harenc. Ils seront sequestrés à la Révolution mais en 1808, il en sera toujours propriétaire.

En 1828, c’est Antoine Bourbon, Boucher à Couzon qui le possède. En 1837, c’est le Curé Moyne qui loue le domaine. Avec quelques dames, il installe un « ouvroir » pour accueillir de jeunes et pauvres adolescentes et leur apprendre le tissage.

En 1838, une des « Dames », Mademoiselle Torgue achète le domaine. En 1844, le Curé Moyne organise une prise d’habit pour les Dames de la Communauté, sous le nom de Tiers Ordre de Saint François d’Assise. La maison prendra le nom de Maison Saint-François.

En 1847, Mlle Torgue revend à la Communauté le Domaine.

Hélas en 1848, les Voraces de Lyon viendront saccager les bâtiments et bruler les métiers. La concurrence étant pour eux trop flagrante et leur enlevait du travail. La maison restera fermée pendant deux ans. C’est cette même année, en 1848, que le domaine sera amputé par la percée de la voie du chemin de fer.

En 1874, les religieuses ferment définitivement leurs ateliers de tissage.

De 1933 à 1957, l’établissement deviendra un internat de jeunes fllles. Elles dirigeront l’Ecole Libre de filles et serviront accessoirement d’infirmières. Ensuite, l’établissement sera transformé pour accueillir des enfants inadaptés. La maison prendra le nom « Les Myosotis » et fermera ses portes pour des locaux mieux adaptés, à Montanay, en 1995. Le Bâtiment sera ensuite vendu en co-propriété.